Le Château de Beauregard dans l'histoire de la Bretagne

 

 

Le Château de Beauregard est une grande demeure du XVIIIème et XIXème siècle, en forme de L, situé sur une hauteur d’où l'on découvre un paysage très étendu vers le golfe du Morbihan. Il est issu d'un premier Manoir existant en 1514 qui s'appelait "Le Manoir de Kerspihuiry", appartenant à Pierre Roland et qui servait de relais de chasse. Il a été reconstruit au XVIIIème siècle en subissant plusieurs transformations, dont la surélévation d'un étage, qui ont occasionnées la disparition de vestiges de l'ancien Manoir.

Ce château occupe une place particulière dans l'histoire de la Bretagne car le Traité de Pacification de la Bretagne y fût signé le 14 février 1800 entre Georges Cadoudal et le Général Brune, mettant fin à la chouannerie morbihannaise.

De nombreux notables vécurent dans cette demeure. Après les Montigny aux XVIIe et XVIIIe siècles, Beauregard appartient à de nombreuses familles de notables, dont Achille Vigier, député du Morbihan de 1831 à 1896 puis Pair de France. L'agrandissement du château lui est attribué, sa fortune était considérable ainsi que son goût pour les œuvres d'art. Des familles d'artistes y vécurent, les Aubert, les Douillard. C’est Lucien Douillard, architecte Grand prix de Rome qui effectua les dernières transformations pour donner au Château de Beauregard sa forme actuelle. Par alliance, le château fut transmis aux Guyot de Salins en 1883.

Pendant la 2ème guerre mondiale les allemands occupèrent le château, laissant les propriétaires et quelques réfugiés dans les dépendances.

Les jardins du château ont été inspirés par André Le Nôtre.

LeNotrevue-du-ciel

Depuis 1999, des réceptions sont organisées au Château de Beauregard